Transition énergétique, quelles voies?

O Guy
O Guy

le 03/12/2018 à 16:18

Je suis contre la baisse des taxes sur le pétrole qui nous empoisonne mais pour la détaxe de tous les (mi)-bas salaires (il suffit de garder les bons d'essence pour preuve et de les envoyer à l'administration concernée ou pour éviter cette contrainte recevoir 1 chèque énergie détaxé correspondant aux kilomètres parcourus déclaré aux assurances auto par ex.)

Dans le même temps, puisque nous avons des idées mais pas de pétrole, slogan vieux de 50 ans, on assume:

Réinjection des 577 millions d’euros de recettes de la taxe écologique que le budget général s'est accaparé ou du moins l’argent qu’il faut pour:

1) le développement massif des bio-carburants à base de micro-algues désormais non énergivores couplées aux industries polluantes dont on récupère le CO2 pour nourrir les algues

http://www.enerzine.com/du-petrole-dalgues-un-processus-qui-ne-prend-que-quelques-minutes/16888-2013-12

2) démocratisation des kits E85 pour véhicules essences actuellement hors de prix 800€ le kit électronique à 10 balles MIChina, très peu homologués et licence à des prix exorbitants (300000€ source web à vérifier vu que ça vient d’1 des rare vendeur homologué)

3) passer de l’E85 à l’E100 dès que la production nationale de bio-carburants micro-algues de 3eme génération est suffisante épaulé s'il le faut par les biocarburants de deuxième génération fabriqués à partir des végétaux et des résidus de ces végétaux, bénéfique à l'entretien des forets = moins de méthane 10 fois plus violent (pas par des denrées alimentaires qui les font flamber)
3bis) interdire les bio-carburants algues OGM prévu pour la 4eme génération

4) surtaxer très fortement essence et diesel dans le même temps puis suppression définitive le temps d'équiper la totalité du parc automobile (suis sympa là, c'est ou tu mets le kit ou ta bagnole part à la casse pour le gros anti-écolo primaire !)

5) développer l'industrie des films et tuiles photovoltaïques esthétiques, moins contraignantes que les panneaux et qui devraient coûter bien moins chers car moins de matériaux (surtout si on les classaient de 1ere nécessité) pour arriver à une autoconsommation des habitations. c'est en grande partie grâce à la baisse des coûts x-2 que l'état a économisé les 600 briques. (baisse par 5 prévu dans les 10 ans, allons plus vite !) La peinture photovoltaïque ne devrait pas tarder puisqu'il est déjà sorti de l'encre photovoltaïque !
https://www.ecosources.info/dossiers/452-revetements-solaires-photovoltaiques

6) orienter les constructeurs automobiles vers le véhicule solaire grand public prévu en 2019 uniquement pour bobos à 120000€ la caisse: https://www.latribune.fr/entreprises-finance/la-tribune-de-l-energie-avec-enedis/une-voiture-100-solaire-des-2019-778472.html
je suis pour la pile à combustible si la production est à énergie renouvelable car cette technologie est trop énergivore, l’idéal étant que chaque station soit dans 1 coin venté équipé d’une éolienne ou en boostant massivement les énergies renouvelables. Les portugais ont été ainsi autonomes quelques jours en mai dernier, pourquoi pas nous ?
pour le véhicule électrique, la nouvelle batterie à graphène avec ses 10000 recharges rapides ne poserait plus de conflit économique et écologique que pose le lithium mais reste 2 fois plus polluante à la fabrication, quand sera t'il a l'avenir?

7) incitation aux puissances étrangères d'en faire de même (partenariat, échange brevet, coopération...)

Bilan: habitations et véhicules "propres", méga-économies au bout de quelques années (mois si on fait fort) avec des énergies ne dépendants pas de puissances étrangères, énorme rééquilibrage de la dette extérieure et pas de surenchère nucléaire EPR dans quelques années pour nous faire avaler la pilule de la surconsommation des véhicules électriques ; pour finir laisse l'espoir qu’en 2030 on maintienne le cap des 1,5°, on a déjà grillé 1 ° depuis 1980, ½ ° en 12 ans, va falloir la jouer serré pour que chaque fin de mois puissent prospérer jusqu’aux vacances; à quoi bon sinon si c'est pour sombrer dans le chaos des flux migratoires des réfugiés climatiques ? déjà que les feux nœud stressent pour 4 arabes, 3 africains et 2 indiens, je te raconte pas là, c'est 50 par french piaule, on aura pas froid certes mais contez pas sur moi pour agrandir le jardin tout seul ;-)

il y a 10 ans on nous disait qu'on avait jusqu'à 2050 pour changer de modèle énergétique, aujourd'hui on a plus que 3 ans d'après des experts pour éviter la surchauffe surtout que leurs prévisions sont épaulés par de la méga-informatique dernier cri.

Et s'ils avaient raison ? C’est peut-être le temps de se bouger les miches, non ?
O Guy
O Guy

le 04/12/2018 à 11:54

ça laisse rêveur:

600 bornes d'autonomie avec 1 voiture électrique qui roule à l'eau de MER !

+ d'infos ici:

http://www.moteurnature.com/actu/2014/NanoFlowcell-Quant-Nunzio-La-Vecchia.php

https://www.journaldugeek.com/2014/07/25/quant-e-sportlimousine/

http://www.moteurnature.com/actu/2014/NanoFlowcell-Quant-Nunzio-La-Vecchia.php

https://www.hybridforall.fr/le-graphene-continue-de-surprendre-les-chercheurs

avec des batterie à graphène au lieu du lithium problématique, il n'y aurait plus rien à espérer de mieux quoi-qu’avec une carrosserie solaire, ça rechargerait une partie de L’électrolyte boostant l'autonomie.

déjà présentée en 2014, espérons juste qu'elle soit commercialisée 1 jour, le développement des stations à eau aussi ce qui est loin d'être sur sauf si on les poussent au cul
Djizzz
Djizzz

le 04/12/2018 à 12:06

euh .. le soucis c'est la voiture ? vous êtes SUR ?
et les cargos de containers, les avions de plus en plus gros, les usines ultra polluantes de fabrication de LED, de microprocesseurs, etc ...

bizarre, je suis convaincu que cette histoire de voiture est un leurre commercial pour en vendre plus, des neuves et des modernes (électrique ou pas.... ils s'en branlent totalement tant que c'est pour en vendre)

et si on commençait juste par réfléchir plus globalement et limiter les déplacements ?
fabriquer au coin de NOTRE rue les objets dont on a réellement besoin ?
faire pareil pour la nourriture ?

RÉPARER les objets plutôt que de les jeter ?

>> la voiture électrique est un leurre et n’empêchera jamais de consommer moins.
au contraire.
Jean gomboc
Jean gomboc

le 04/12/2018 à 12:35

je ne suis pas d accord quand tu dit ils s en branle ils veulent que tu achètes des voitures électriques tape Bolloré macron tu verra que Bolloré a était soupçonné d avoir financé la campagne de macron qui fabrique les batteries des voitures électriques c'est Bolloré sa s appelle un renvoi d ascenseur pas de l écologie
O Guy
O Guy

le 04/12/2018 à 17:22

euh .. le soucis c'est la voiture ? vous êtes SUR ?
<<<<<<<<<<<<<<<<<<
bien sur que non mais elle fait partie du problème surtout dans les villes irrespirables. quant aux cargos, avions et poids lourds rien ne les empêcheraient de carburer au bio-carburant
Vincent
Vincent

le 04/12/2018 à 18:21

Vous êtes sur un sujet important, et surtout dont on doit se préoccuper pour l'avenir.

Si je résume vos propositions :
1-->4 Biocarburants
5 : Tuiles photovoltaïques
6 : voiture électrique du futur

Sur les 1 à 4 : oui, si on réussit à le faire fonctionner, ce sera certainement quelque chose de formidable. Mais ce n'est pas technologiquement mature, et on ne sait pas si ça le sera, malgré tous les efforts qui sont faits dans ce domaine (et ça ne sert à rien d'en faire beaucoup plus : en matière de recherche, il faut de l'argent ET du temps, et l'un ne remplace pas l'autre).
Sur le 5 : non, ça ne fonctionne pas. Plus les installations photovoltaïques sont grandes, plus elles sont économiques. Des tuiles seraient très, très chères. De plus le photovoltaïque ne permet pas de fournir de l'électricité quand on en a le plus besoin (la nuit).
Sur le 6 : comme le 1°) Il s'agit de spéculations sur ce que certaines technologies pourraient devenir, et on en sait rien. On ne peut pas baser une politique là dessus.

Je vous propose de creuser un peu les axes suivants :
- développement des réseaux de chaleur pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire, en produisant la chaleur à partir d'incinération de déchets, de géothermie, de panneaux solaires classiques... voire de centrales nucléaires (en effet, 65% de l'énergie des centrales nucléaires est perdue dans la nature, alors qu'on peut en récupérer 100% si on les utilise pour produire directement de la chaleur). De plus, si l'électricité ne se stocke quasiment pas, la chaleur se stocke, ce qui permettrait de faire fonctionner toute l'année les sources de chaleur, pour les consommer quand on en a besoin.

- Les technologies hydrogène, si elles ne sont pas totalement matures, semblent plus prometteuses pour la mobilité.

- Je pense qu'on ne doit pas exclure des centrales nucléaires "propres" de nouvelle génération, qui incinéreront leurs déchets, et aussi ceux des centrales actuelles, en produisant de la chaleur et/ou de l'électricité.
Dom
Dom

le 04/12/2018 à 18:30

Création un pôle de recherche puissant, l'énergie non polluante est notre porté, il faut juste que notre pays se donne les moyens de chercher....
Djizzz
Djizzz

le 04/12/2018 à 19:01

Jean gombocje ne suis pas d accord quand tu dit ils s en branle ils veulent que tu achètes des voitures électriques tape Bolloré macron tu verra que Bolloré a était soupçonné d avoir financé la campagne de macron qui fabrique les batteries des voitures électriques c'est Bolloré sa s appelle un renvoi d ascenseur pas de l écologie


euh .. boloré n'a pas l'exclusivité des batteries de voitures électrique..
bien avant macron déjà il y avait ce souhait de voiture "moins dependante de l'enregie fossile". c'est pas Macron qui a inventé ça !
c'est plutôt du coté japonais (et bientôt chinois) que ça va venir.. et nous péter dans la gueule.
la France a raté le coche avec le tout diesel.
bolloré ou pas.

ce que je voulais dire c'est que peu importe l’écologie pour "ces gens la" : ce sont des banquiers et des commerciaux !
objectif N°1 : vendre
objectif N°2 : vendre plus que son voisin
objectif N°3 : racheter son voisin
et ainsi de suite.

donc tout l'inverse d'une économie écologique qui consisterai plutôt a vendre le moins possible

parlons voiture ?
ma voiture est une renault 6 TL de 1977 (700 kg) et je peux te jurer qu'elle pollue et consomme bien moins que la nouvelle zafira (1t800)
et bonus : elle est réparable sur le bord de la route ,sans logiciel ni câble et sans ingénieur bac + 25.
à fond elle pointe a 115 km/h (pourquoi aller plus vite ?)
zero électronique
zero PVC
pas de clim, ABS, ESP, etc .. tous ces gadgets énergivores et totalement futiles et inutiles.

construire des bagnoles électriques neuves ?
plus de plastiques plus de déchets plus de consommation aussi
tous les 2 ans elles seront obsolète comme un vulgaire "smartphone"
et au fait, les vieilles batteries, quand elles seront morte .. on en fait quoi ?
>> rebelote comme en 40.

c'est avant tout notre mode de vie qu'il faut changer.
apprendre à RÉPARER au lieu de jeter
apprendre a échanger, troquer au lieu de tout ACHETER

le monde du commerce , on est dedans : ça ne fonctionne pas.
vous voulez encore y croire ?
Mélanie
Mélanie

le 04/12/2018 à 19:08

O guy, c'est très bien tout cela, mais complètement hors sujet,
si je soutiens les G.J. c'est parce qu’il m'ont promis +300€ par mois, le reste ...
Cyril Phéné
Cyril Phéné

le 04/12/2018 à 19:36

J'ai peur que les décisions à prendre dans ce domaine doivent être drastiques. Vous ne pourrez pas négocier avec les constructeurs automobiles qui ont signés en 2000 un accord avec le gouvernement en place, visant à régénérer le parc automobile français tous les 3 ans.Le développement de l'électrique se fait en sous terrain pour garder un monopole économique. En clair, la recherche est muselée. Dans cette politique de libéralisation économique, nos chers constructeurs ont fuit le pays pour construire des sites de production et réalisation dans les pays pourvu d'une main d'oeuvre meilleur marché.
Non, au nom d'une société que nous devons gérer, il faut réquisitionner tous les sites qu'ils ont abandonnés ici, mettre en place des bureau d'études qui auront à charge de concevoir un véhicule propre. Il faut également libérer tous les domaines de recherche. Revoir tous les domaines de communications. Réinstaurer les services publics de proximité...
Je dis drastique, car dans une telle situation nous devons tout reprendre en main, s'assurer que le travail, les recherches ne servent qu'un seul intérêt, celui du citoyen. Surtout pas de leader, on sait ou mène l’accession au pouvoir. Il est important de savoir comment élaborer un gouvernement transparent qui ne rend de compte qu'au peuple.

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.