Si j’etais présidente...j’oublierais pas...

Lauryb
Lauryb

le 02/12/2018 à 20:09

Si j’étais présidente ...
j’oublierais pas qu’un jour, j’ai vécu dans la misère financière, à me demander où j’allais dormir avec mes 3 enfants ...
J’oublierais pas qu’une population ne peut pas s’exprimer sur le terrain mais est belle et bien présente : celle des personnes handicapées et des parents d’enfants handicapés... qui sont dans toutes les sociétés des « laissés pour compte » parce que minoritaires mais en colère!!!
J’oublierais pas qu’un jour, la population de mon pays, mon peuple, peut se soulever parce qu’il n’en peut plus de se restreindre de tout et dans tous les domaines en travaillant alors que d’autres vivent la vie de château sur son compte, à être payé des salaires indécents et qu’au même moment l’ISF est supprimé alors qu’on demande à nos retraités de «  faire un effort ».
J’oublierais pas tout cela parce que ce sont des signes de souffrances tels; qu’ils ne s’oublient pas....
Triboulet
Triboulet

le 02/12/2018 à 20:56

Je rajoute aussi un mot pour la souffrance animale. Des lois pour les protéger contre la maltraitance, l'exploitation sous toutes formes que ce soit.
Alexandre Ha
Alexandre Ha

le 02/12/2018 à 21:44

L'ecologie, en ce moment nous sommes dans unv aisseaux piloté par des fous, nous avons perdu 50% des espèces animales, le climat devient extrême, les catastrophes s'enchaînent et de manière de plus en plus violentes, les gouvernements poussent pour créer des projets toujours plus néfastes pour l'environnement et toujours plus rentables, nous creuvons de Cancers, Parkinson, Alzheimer et autres, ils reculent l'interdiction des produits incrimines comme ce de Bayer et Monsanto, des multinationales qui portent plaintes contre des pays si ils n'utilisons plus leur produits... les gouvernements bloquent les alternatives au pétrole, les brevets sont refusés, les inventeurs sont arrosé, menacé, assassiné...Macron impose aux Guyanais 5 forages pétroliers offshores, une immense mine d'Or qui va éventrer la forêt primaire là ou vivent des peuples indiens, là où vivent des espèces d'animaux endémiques, des plantes médicinales uniques...des milliers de tonnes de cyanure, cadmium, mercure y serons déversé...Macron impose de l'huile de palme dans le diesel, ce dernier pollura 80% plus, la forêt primaire sera complètement rasé dans une vingtaine d'années si nous ne faisons rien, ces forêts nous font respirer, avec les Océans qui produisent 70% de notre oxygène, créé par le phytoplancton, si la température des océans augmente de 1,5 degrés le phytoplancton meurent tout simplement, tout ca sont des conséquences en chaine, ca fera effet boule de neige, tout va s'accélérer dans les années à venir, il est temps d'évoquer notre démographie humaine, nous somme trop nombreux...mais un enfant est un future consommateur, un future travailleur, un future malade, tout ca rapporte de l'argent à l'état. L'écologie devrait être une priorité, peut importe les idées politpolitiques de chacun, l'humanité est en jeu.
Brigitte Genet
Brigitte Genet

le 02/12/2018 à 22:04

bonjour,
moi je n'oublierais pas de supprimer la prise en compte du revenu du conjoint pour le calcul de Allocation Adulte Handicapé qui pénalise doublement les personnes bénéficiaires, en effet double peine!! non content d’être en situation de handicap elles sont également dépendantes financièrement d'un conjoint.... problème dernièrement soumis et rejeté
Marjory
Marjory

le 02/12/2018 à 22:27

Jen oublierai pas de taxer les résidences secondaires de tout ceux qui possèdent un bien a l extérieur de la France mais en pays europeen et je n oublierai PAS non plus de faire valloir mes diplômes étrangers europeens en France
alex du 45
alex du 45

le 02/12/2018 à 22:45

de diminuer le salaire et supprimer les retraite des président ainsi tous le reste qui suit comme avantage on gagnerais pas mal d'argent a moins qu'il es fait 47 ans de mandat la oui il le mérite
Patnad
Patnad

le 02/12/2018 à 22:45

Si j'été président.
Je ferais un geste immédiat pour calmer les citoyens, en versant le salaire brute pour le mois de décembre en retenant uniquement la cotisation retraite sur les fiche de salaire, afin de calmer le peuple, relancer l'économie et le pouvoir d'achat des français le temps de passer et mettre en place les étapes suivante: en priorité la mise en place d'un nouveau système démocratique qui permettra la grande machine qui relancera la france.
Stéphanie
Stéphanie

le 02/12/2018 à 22:54

Si j'étais présidente...
Je ferai du droit de vote un devoir citoyen en facilitant le vote (internet, vote sur le temps de travail, vote par courrier...) Nous en sommes capable , nous le faisons pour les institutions professionnels depuis plusieurs années. Je reconnaîtrai le vote blanc comme un vrai vote. J'organiserai des débats citoyens dans chaque territoire qui proposerai des questions, des solutions débattus par référendum. La démocratie c'est la décision par le peuple et non celle d'une petite partie.
Busson
Busson

le 02/12/2018 à 22:57

Si j'étais président ,je laisserai le libre choix de vaccination ou non aux parents pour leurs enfants
Vouc
Vouc

le 02/12/2018 à 23:01

Bonjour, je suis GJ depuis le début à cause du raz le bol des taxes, de la manipulation politique etc
Je suis pour la baisse des privilèges versés aux personnes payées par l argent public. Je suis pour une meilleure répartition des richesses. Par contre, lorsque vous demandez la démission de Macron, je trouve cela déraisonnable. Il doit rester à sa place mais il doit entendre la parole du peuple, c est à dire en priorité lutter contre la baisse du pouvoir d achat. Il doit donc avant tout diminuer les charges budgétaires de tous les ministères, députés, sénateurs etc.. Les autres pays arrivent à gouverner avec beaucoup moins de personnes et de privilèges qu en France.
Je souhaite juste vous rappeler que nous ne sommes pas seuls et que malheureusement nous sommes dans la mondialisation. Il y a donc des choses qu il est impossible de faire sous peine de revenir à l âge de pierres et de se retrouver comme la Grèce.... Nous faisons partie de l Europe et le gouvernement ne peut pas faire tout ce qu il souhaite.
Aussi, il ne faut pas oublier que la plupart des salariés sont embauchés par de très petites entreprises et que du coup vous ne pouvez pas demander la hausse du SMIC à 1500 net sans mettre en péril ces sociétés, qui paient les charges sociales. Ce qui intéresse le peuple est l argent empoché, donc au lieu de demander la hausse du SMIC brut, demandez la baisse (ou la suppression) de la CSG-CRDS et des autres cotisations sociales. Avec le gain reçu de la baisse des salaires et avantages aux hauts fonctionnaires cela s équilibrera.
Je pense qu il faut avant tout réduire les inégalités qui sont de plus en plus importantes.
Enfin, le but de mon message était de vous dire que dans les GJ il y a des opinions divergentes. Du coup, il faut vraiment que le peuple vote ses revendications les plus importantes et les plus représentées. Quand je parle du peuple, je veux dire même les personnes qui ne sont pas GJ. Il faut faire très attention aux enjeux économiques....
GOUGEON Didier
GOUGEON Didier

le 02/12/2018 à 23:32

Que je suis à ce poste que pour servir l’intérêt de mon peuple
Marie jeanne
Marie jeanne

le 02/12/2018 à 23:36

Si j étais président déjà je réduis le nombre de sénateur et de parlementaires, je retirer le droit à tous ces anciens présidents d être payes apret leur mandat .je ferais en sorte qu il n y ai plus cette misère quotidienne dans la rue ,et en dernier je baisserait le salaire a tout ces politiciens d un tière voilà si j étais président.
Vandekerkhove
Vandekerkhove

le 02/12/2018 à 23:41

Pour moi il n’y aurait pas de président mais une gouvernance horizontale avec des représentants de toutes les catégories sociales et professionnelles
Agatha
Agatha

le 02/12/2018 à 23:44

Je n'oublierai pas les sdf, comme ce monsieur âgé avec son caddie qui faisait les poubelles à l'aube pour trouver à manger et que je croisais tous les matins, c'est vraiment injuste... :'(
Helene
Helene

le 02/12/2018 à 23:52

Si j'étais président je soutiendrai les parents d'enfants lourdement handicapés plutôt que de les emmerder en longueur d'années, être aidant familial pour un enfant ou un parent malade ou handicapé c'est un vrai parcours du combatant à tous les niveaux. Humainement c'est pas facile à gerer, mais c'est rien à côté de la méprise de notre bureaucratie ... il y a un grand ménage à faire, CAF, MDPH, SECU ont un mot d'ordre depuis quelques années : économie !!!
Ben merde! Si on pouvait on se passetai des maigres aides que l'état daigne nous accorder, surtout qu'un aidant familial fait faire des économies à l'état puisqu'il est loin de coûter aussi cher qu'une prise en charge en structure... gros soucis dans les interprétations des lois actuelles, CAF, services des impôts, MDPH, chacun arrange à sa sauce, bref on vit dans la précarité par amour pour notre malade et on nous écrase ... moi je dis un grand ménage à faire... si vous avez besoin de conseil sur le sujet ? Dispo pour prositions réfléchies et réalisables. . 16 ans d'expérience personnelle et d'entraide en la matière, la politique je déteste, pas syndiquée non plus..
Marine
Marine

le 03/12/2018 à 00:02

N'oubliez pas la santé.
N'oubliez pas les handicapés qui ne peuvent pas se déplacer partout au quotidien (2 lignes de métro à Paris sont accessibles aux handicapés par exemple)
N'oubliez pas les infirmières libérales payées 2,50€ (10€ un médecin, 4€ un kiné) le déplacement, payées le premier acte à 100%, le second à 50%, le troisième et plus gratuits, les vaccins à 6€ contre 20€ chez un pharmacien (alors que c'est le même soin).
N'oubliez pas les hôpitaux dans lequel exercent plus d'administrateurs avec des tableau Excel que du personnel au lit du malade.
N'oubliez pas les salaires et les conditions toujours plus délétères pour les patients.
N'oubliez pas les fermetures des hôpitaux des services et des maternités.
N'oubliez pas la psychiatrie et les difficultés de reinsertions professionnelles et sociales.
N'oubliez pas que le systeme de santé en France est en retard pour la prise en charge des patients insuffiant cardiaque palliatifs, les autistes, les patients avec de lourdes séquelles neurologiques qui ne sont pas assez vieux pour les EHPAD (AVC à 50ans, alzheimer précoce...)
N'oubliez pas nos personnes âgées à qui ont ne peut plus apporter du réconfort et de la bienveillance faute de temps.
N'oubliez pas ce personnel dévoué qui manifeste depuis 40 ans et qui soigne pour des clopinettes en faisant toujours plus avec toujours moins. Peu de moyens, peu d'effectifs.
N'oublions pas que demain, nous serons peut-être dans un lit d'hôpital. Ou nos enfants, nos pères et nos mères.
La santé, c'est comme la sécurité routière : "tous concernés".
Klucie
Klucie

le 03/12/2018 à 00:08

Tout a fait d'accord avec vous
Se soigner est un luxe
Alors je comprends plus rien
Système corrompu
kevin
kevin

le 03/12/2018 à 00:13

Peut importe qui est président il doit ce mettre au rang du peuple ( salaireS et avantageS ) il doit écouter le peuple, savoir ce remettre en question ci on le hue, et inspirer son peuple, pour le pousser vers le haut,
et non vers le bas comme de nos jours, mais bien sur il faut être courageux car il aura moins d'amis au Qatar et peut être moins de pétrole ...
Helene
Helene

le 03/12/2018 à 00:16

[quote=Marine]N'oubliez pas la santé.
N'oubliez pas les handicapés qui ne peuvent pas se déplacer partout au quotidien (2 lignes de métro à Paris sont accessibles aux handicapés par exemple)
N'oubliez pas les infirmières libérales payées 2,50€ (10€ un médecin, 4€ un kiné) le déplacement, payées le premier acte à 100%, le second à 50%, le troisième et plus gratuits, les vaccins à 6€ contre 20€ chez un pharmacien (alors que c'est le même soin).
N'oubliez pas les hôpitaux dans lequel exercent plus d'administrateurs avec des tableau Excel que du personnel au lit du malade.
N'oubliez pas les salaires et les conditions toujours plus délétères pour les patients.
N'oubliez pas les fermetures des hôpitaux des services et des maternités.
N'oubliez pas la psychiatrie et les difficultés de reinsertions professionnelles et sociales.
N'oubliez pas que le systeme de santé en France est en retard pour la prise en charge des patients insuffiant cardiaque palliatifs, les autistes, les patients avec de lourdes séquelles neurologiques qui ne sont pas assez vieux pour les EHPAD (AVC à 50ans, alzheimer précoce...)
N'oubliez pas nos personnes âgées à qui ont ne peut plus apporter du réconfort et de la bienveillance faute de temps.
N'oubliez pas ce personnel dévoué qui manifeste depuis 40 ans et qui soigne pour des clopinettes en faisant toujours plus avec toujours moins. Peu de moyens, peu d'effectifs.
N'oublions pas que demain, nous serons peut-être dans un lit d'hôpital. Ou nos enfants, nos pères et nos mères.
La santé, c'est comme la sécurité routière : "tous concernés".[/quote

Oui tout à fait d'accord avec vous, j'ai un grand respect pour les soignants et les accompagnants, des personnes dévouées que j'ai souvent vu à bout, épuisées

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.