N'oublié pas ,les personnes en invalidité

Mazire Pascal
Mazire Pascal

le 04/12/2018 à 11:34

Bonjour, j'aurais souhaité savoir si on pense aux personnes en invalidité et leurs très pétait pouvoir d'argent. Car aujourd'hui malgré que je sois gilets jaune , il me paraît que nous sommes les oubliés de se mouvement ?
Chris
Chris

le 04/12/2018 à 12:44

Bonjour,
Effectivement on parle beaucoup des retraités mais très peu des invalides qui sont pourtant dans la même situation : on a subi l augmentation de la csg en même temps que les retraités en janvier 2017. Nos revenus sont très faibles et les soucis de santé sont nombreux : tout ceci a un coût. Une personne handicapée n est pas forcément invalide mais un invalide (par définition qui a une pension d invalidité parce qu elle a travaillé auparavant) est TOUJOURS une personne handicapée. Ceci rend difficile la manifestation. Pour autant, je n entends jamais parler de nous. Quand j essaye de poster sur la page de flyrider sur ce sujet, ce n est jamais publié. Ne nous oubliez pas dans les revendications svp.
Noël Moulin
Noël Moulin

le 04/12/2018 à 12:45

Bonjour,
J'espère que on nous oubliera pas, car moi aussi je suis invalide (Accident de travail suite à épilepsie) et les fins de mois sont très difficiles.
Je n'arrive même plus à me faire soigner les dents car la aussi il faudrait interdire les abus sur les couronnes dentaires et sur tous les abus que les praticiens font!

Mais quoi faire ? Personne nous écoute et on ronge son frein dans son coin!
On est au moins deux maintenant, alors courage, on va y arriver!
Chris
Chris

le 04/12/2018 à 16:29

Si je compte bien on est 3
Françoise
Françoise

le 04/12/2018 à 17:13

et de 4.
Perso je cumule la quasi totalité des points négatifs du point de vue de nos élites : divorcée, 3 enfants, 47 ans, pension d'invalidité (maintenant soumise à la CSG), au chômage suite à mon handicap, qui fume des clopes et roule au diesel, grande gueule et gauloise ... mais fière d'être française ... donc je me bats pour arrêter le démantèlement organisé de notre beau pays, voire sa vente, et j'en passe. Ah j'oubliais Liberté, Egalité et Fraternité ... cela faisait longtemps que cela n'avait pas rassemblé autant le peuple français ... au grand désarroi des politiques ... il y a au moins quelque chose que ce gouvernement a réussi ... unir le peuple français contre lui.
Le Fèvre
Le Fèvre

le 04/12/2018 à 17:16

Bonsoir,
Plus 1 = 4, je suis aussi en invalidité 2 ème catégorie, depuis 2007 pour la 1 ère et 2015 pour la 2 ème..
Je suis tout à fait d'accord avec vous, il n'y a personne qui parle des personnes en invalidité, ni au gouvernement quand il augmente l'AAH ou autres minimums sociaux, l'invalidité n'est jamais comprise dans ces augmentations.. C'est très bien pour celles et ceux qui bénéficient de ces hausses, mais pourquoi tout le monde n'est pas sur le même pied d'égalité..
Là ce président et son premier "sinistre" nous jette que des miettes à la "Gueule", alors ne Lâchons Rien...
Bon Courage à vous toutes et tous.
Fred.
Ingrid
Ingrid

le 04/12/2018 à 17:22

Bonjour
J'ai 44 ans et je suis en invalidité depuis 4 ans suite a un AVC qui ma paralysé le côté gauche et je touche que 702 euros.
J'ai toujours travailler depuis mes 18 ans, j'ai 2 enfants à charge.
La vie est trop difficile
Merci
r
r

le 04/12/2018 à 17:30

Bonjour nous sommes 4 oui comme vous j ai essaye de mettre des postes et pouf rien je suis a 2 ans de la retraite et suis en invalidite 2 categorie depuis 2 ans apres 38 ans de travaille 1100 EUROSnet apres avoir retire la csg et rds au mois je paye COMME TOUT LE MONDE LES CHARGES qui tombe nous subitions aussi toutes les augmentations des tvas mais nous n avons aucune augmentation car c est au bon vouloir de l etat et bizarement nous n avons pas le droit a la prime de noel par contre bien que nous soyons prIs a 100% nous payons les forfaits de 0.50 par boites et 1euros ect perso j en suis 76 E pour cette annese de ma poche ca peut s eleve a plus selon les soins que l ont a besoin Oui j ai aussi se sentiment d etre oublier reconnu par a mdph juste pour un poste adapte au travail pour pretendre a autre chose il faut etre a 90 % autant dire rien !! Nous somme precaire pour ceux qui lise le poste pour info la secu divise par 2 vos dix derniere annee de travaille mais ne prend pas en compte l annee ou vous etes tombe malade donc l annee ou vous etes en arret de maladie alors celui qui a eu la change comme moi d avoir eu un travail relativement correct (voirplus haut) par contre si vous avez eu different travail et salaire precaire vous etes encore plus pauvre qu un au rsa Comme dit le proverbe MIEUX VAUT ETRE RICHE EN BONNE SANTE QUE PAUVRE ET MALADE nul ne sais ce que nous reserve l avenir si toute fois il y a avenir
Sandrine
Sandrine

le 04/12/2018 à 17:57

Bonjour, +1 en invalidité de mes 18 ans, saleté de maladie, à ce jour avec les nouvelles réformes je touches 540€ d AAH sans aucune autre aides, mon mari 1000 €, sa a l air bien par rapport à certains, mais j ai un loyer de 1000 €, et un enfant à charge. Je n en peu plus. Mon mari parle de divorce pour qu on puisse s en sortir. Car les AAH sont calculé avec les ressources du conjoint.
Chris
Chris

le 04/12/2018 à 20:00

Exact Sandrine, l’aah est comptabilisé avec les ressources du conjoint donc j ai ma pension d invalidité (800€) mais pas droit à l’aah. Par contre, il ne faut pas faire l erreur de divorcer pour la pension de reversion de 50% de votre mari (pension que monseigneur Macron veut abaisser à 25%.... on a l’impression d être en plein cauchemard. Et que dire des soit disant assurances maison qui font tout pour ne pas prendre en charge le prêt maison (457€ de prêt sur 800€...) et qui arrêtent de payer tous les 4 mois.....
kriss
kriss

le 04/12/2018 à 20:33

Ouffffff je trouve enfin un sujet sur "nous" les handicapés...il faut effectivement nous manifester car les gilets jaunes sur les plateau et dans les revendicaption parlent des salariés retraité, du smic mis pas de nous ou autres personne vivant a minima

Infirmière en invalidité suite a un accident du travail et a d'autre accident de la vie (agression) je n'ai pas de pension d'invalidité mais juste une AAH...Les handicapés depndant de la CAF et percevant l'AAH sont les parents pauvres du handicap ...je m'explique...durant mon activité j'ai eu un accident du travail...a ce titre je perçois 200€ de rente AT (ce n'est pas un salaire mais une indemnisation de préjudice)
le probleme c'est que celle ci est deduite de mon AAH...je suis donc condamnée a vivre avec 860€...il y a deux ans j'ai ecris a Marisol Touraine..(pas de réponse)...
Hier j'ai de nouveau écris aux 4 députés de ma région en tant que Gilet Jaune Handicapé...
J'invite tout les handicapés qui ne perçoivent que l'AAH et a qui ont déduit une rente AT à ce joindre a moi...ou a envoyé le mail qui suit a leur députés....:
Madame et Messieurs les Députés des P.O.

[color=rgb(167, 25, 75)][/color]Infirmière victime d'un accident du travail je suis titulaire d'une rente accident du travail de 200 € par mois.

Victime d'autres accidents de la vie j'ai été reconnue en invalidité en 2003 mais j'ai perdu mes droits à pension d'invalidité. En cause, un courrier recommandé que j'avais omis d’envoyer à la CPAM alors que j’étais au fond du gouffre et bien incapable de suivre mes dossiers.

Ma rente accident du travail est déduite de mon allocation adulte handicapée comme si j'étais guérie pour moitié. Pourtant, je ne peux plus travailler et ne peux donc pas cumuler mon AAH avec un revenu d'activité.

Un handicapé indemnisé par la CPAM peut cumuler une rente Accident du travail avec une pension d’invalidité: son handicap entier est reconnu.

En France, il y a donc une sous-catégorie de handicapés : ceux qui perçoivent l’AAH !

La rente accident du travail n’est pas un salaire, elle vient en réparation d’un préjudice subi, elle n’est d’ailleurs pas imposable. Il serait légitime qu’elle ne figure pas dans les revenus pris en compte pour verser l’AAH surtout pour tous ceux qui ne peuvent d’aucune façon compléter leur revenu à un niveau digne.

Vous allez me répondre que le gouvernement vient d’augmenter l’AAH, c’est vrai elle vient d’être augmentée de 40 € par mois, la belle affaire ! Nous voilà avec 860 € par mois pour vivre et pas de droit a la CMU parce que c'est trop! Peut-on vivre avec si peu ? Croyez-vous vraiment que 1060 € seraient un luxe si je percevais ma rente AT en plus?

Par ailleurs une telle réponse signifierait que vous estimez qu'il ne faut pas réparer l’injustice morale qui prévoit qu’un handicap vient en effacer un autre du point de vue de la rémunération alors que les deux handicaps sont cumulés et subis du point de vue physique et moral.

Un correctif sur ce point ne devrait pas coûter très cher à l'état nous ne sommes pas si nombreux dans ce cas....mais il nous rendrait notre dignité.

Je précise ici que courant 2016 j’ai fait part de mes revendications à Mesdames Marisol Touraine et Laneuville. Je n’ai obtenue qu’une réponse générique et pas de rendez-vous ! Je veux croire qu’il s’agit de l’ancien monde!!!!!!!!!!

Je suis de près le mouvement des Gilets jaunes et j’y adhère totalement.

J’entends dire sur les différentes chaines d’infos que les députés ont pris conscience de la nécessité de dialogue et d’écoute afin de traduire par des actes les réelles demandes du peuple qu’ils représentent.

En tant que "gilet jaune" handicapé et même si vos domaines d’interventions mis en exergue sur le site https://www.nosdeputes.fr/ ne semblent pas être « le social » nul doute qu’il ne s’agit pour vous que d’un manque d’opportunité et cette opportunité j’espère que vous allez la saisir !

Je sollicite donc un rendez-vous auprès de vous, Mesdames et Messieurs les Députés afin d’évoquer ce sujet et que vous le fassiez remonter sous la forme d’une proposition de loi que vous seriez à même de porter devant l’Assemblée Nationale en tant que représentant du peuple, élu par le peuple, pour le peuple !

Comptant sur votre retour recevez l’expression de mes sentiments citoyens.
Chris
Chris

le 04/12/2018 à 20:45

Savez vous que quand on suspends vos prestations pour un papier non renvoyer vous pouvez contester la décision? C est bien indiqué sur le papier que vous recevez.
kriss
kriss

le 04/12/2018 à 21:32

ChrisSavez vous que quand on suspends vos prestations pour un papier non renvoyer vous pouvez contester la décision? C est bien indiqué sur le papier que vous recevez.


Oui je sais mais c'est justement un courrier de contestation que je n'ai pas envoyé en recommandé je suis allée au TASS et jusqu'en cassation...Ils n'ont pas étudié le fond du dossier...juste constaté que je n'avais pas envoyé ce courrier en recommandé et j'ai été debouté...je n'ai pas eu le courage d'aller plus loin...
Ninon Loup
Ninon Loup

le 05/12/2018 à 08:54

ChrisBonjour,
Effectivement on parle beaucoup des retraités mais très peu des invalides qui sont pourtant dans la même situation : on a subi l augmentation de la csg en même temps que les retraités en janvier 2017. Nos revenus sont très faibles et les soucis de santé sont nombreux : tout ceci a un coût. Une personne handicapée n est pas forcément invalide mais un invalide (par définition qui a une pension d invalidité parce qu elle a travaillé auparavant) est TOUJOURS une personne handicapée. Ceci rend difficile la manifestation. Pour autant, je n entends jamais parler de nous. Quand j essaye de poster sur la page de flyrider sur ce sujet, ce n est jamais publié. Ne nous oubliez pas dans les revendications svp.


Je te rejoins à 100% 30€ de moins sur ma pension avec la hausse de la csg!!!! Ça fait très très mal !!!!
olivier
olivier

le 05/12/2018 à 09:20

Il faut bien comprendre que toutes les décisions sont prises à Bruxelles, le gouvernement ne fait qu'appliquer les directives européennes et Macron et ses prédécesseurs y mettent beaucoup de zèle. Le régime européen est ultra libéral et les mots d'ordre sont rentabilité et compression des dépenses sociales (voire suppression). Voilà où nous en sommes tous, invalides ou non. La concurrence sauvage n'a pas de règles, pas d'éthique, pas de compassion, ce qui compte, c'est le profit. La seule façon de retrouver un peu d'humanité, c'est de sortir vite de ce bordel.
kriss
kriss

le 05/12/2018 à 11:39

olivierIl faut bien comprendre que toutes les décisions sont prises à Bruxelles, le gouvernement ne fait qu'appliquer les directives européennes et Macron et ses prédécesseurs y mettent beaucoup de zèle. Le régime européen est ultra libéral et les mots d'ordre sont rentabilité et compression des dépenses sociales (voire suppression). Voilà où nous en sommes tous, invalides ou non. La concurrence sauvage n'a pas de règles, pas d'éthique, pas de compassion, ce qui compte, c'est le profit. La seule façon de retrouver un peu d'humanité, c'est de sortir vite de ce bordel.


Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites sur ce point precis....l'Europe décide de beaucoup mais pas du montant des AAH ni des revenus a prendre en compte pour la verser...tenir de te raisonnement empeche de traiter "les points de détails" qui pourrissent la vie de certain
Agnès
Agnès

le 05/12/2018 à 12:44

Je me sens moins seule, en invalidité 2 ème catégorie depuis 11 ans pour une maladie auto-immune, je vis seule avec mes 2 enfants de 21 et 23 ans. Ma pension est de 634€ par mois, on vient de me retirer 150€ d'APL car mon fils vient d'avoir 21 ans, nous n'avons plus la CMU donc plus de complémentaire car les bourses d'étude sont maintenant considérées comme des revenus ?! Suis en HLM, une passoire thermique (100€ de gaz/mois et thermostat à 15 degrés pour tenir)...et le super cadeau de la taxe d'habitation est de 7€ contre les fameux 5€ d'APL que l'on m'a retiré...Depuis un an tout se dégrade l'augmentation des prix de l'alimentation, plus possible d'acheter des fruits et légumes frais...le fromage est devenu du luxe... aujourd'hui le secours populaire nous aide a tenir. Mes enfants ont du abandonné leurs études, l'inscription gratuite à la fac et IFSI de la rentrée 2017pour les boursiers, est passée à 260€ en 2018. Pour un crédit étudiant, un parent (ascendant direct) ne peut être co-emprunteur quand il est en invalidité...mes enfants ne peuvent donc même pas faire de prêt étudiant...
Même en étant en affection longue durée, des médicaments sont déremboursés. INVALIDE = INVISIBLE. Il faudrait aligner l'invalidité dépendant de la CPAM à l' AAH/handicape dépendant de la CAF.
Fatiguée de cette précarité qui n'arrange pas l'état de santé de vivre dans le stress permanent, usant de refaire sans cesse des dossiers pour quémander des miettes, Sentiment total d'exclusion...
r
r

le 05/12/2018 à 17:14

AgnèsJe me sens moins seule, en invalidité 2 ème catégorie depuis 11 ans pour une maladie auto-immune, je vis seule avec mes 2 enfants de 21 et 23 ans. Ma pension est de 634€ par mois, on vient de me retirer 150€ d'APL car mon fils vient d'avoir 21 ans, nous n'avons plus la CMU donc plus de complémentaire car les bourses d'étude sont maintenant considérées comme des revenus ?! Suis en HLM, une passoire thermique (100€ de gaz/mois et thermostat à 15 degrés pour tenir)...et le super cadeau de la taxe d'habitation est de 7€ contre les fameux 5€ d'APL que l'on m'a retiré...Depuis un an tout se dégrade l'augmentation des prix de l'alimentation, plus possible d'acheter des fruits et légumes frais...le fromage est devenu du luxe... aujourd'hui le secours populaire nous aide a tenir. Mes enfants ont du abandonné leurs études, l'inscription gratuite à la fac et IFSI de la rentrée 2017pour les boursiers, est passée à 260€ en 2018. Pour un crédit étudiant, un parent (ascendant direct) ne peut être co-emprunteur quand il est en invalidité...mes enfants ne peuvent donc même pas faire de prêt étudiant...
Même en étant en affection longue durée, des médicaments sont déremboursés. INVALIDE = INVISIBLE. Il faudrait aligner l'invalidité dépendant de la CPAM à l' AAH/handicape dépendant de la CAF.
Fatiguée de cette précarité qui n'arrange pas l'état de santé de vivre dans le stress permanent, usant de refaire sans cesse des dossiers pour quémander des miettes, Sentiment total d'exclusion...
AgnèsJe me sens moins seule, en invalidité 2 ème catégorie depuis 11 ans pour une maladie auto-immune, je vis seule avec mes 2 enfants de 21 et 23 ans. Ma pension est de 634€ par mois, on vient de me retirer 150€ d'APL car mon fils vient d'avoir 21 ans, nous n'avons plus la CMU donc plus de complémentaire car les bourses d'étude sont maintenant considérées comme des revenus ?! Suis en HLM, une passoire thermique (100€ de gaz/mois et thermostat à 15 degrés pour tenir)...et le super cadeau de la taxe d'habitation est de 7€ contre les fameux 5€ d'APL que l'on m'a retiré...Depuis un an tout se dégrade l'augmentation des prix de l'alimentation, plus possible d'acheter des fruits et légumes frais...le fromage est devenu du luxe... aujourd'hui le secours populaire nous aide a tenir. Mes enfants ont du abandonné leurs études, l'inscription gratuite à la fac et IFSI de la rentrée 2017pour les boursiers, est passée à 260€ en 2018. Pour un crédit étudiant, un parent (ascendant direct) ne peut être co-emprunteur quand il est en invalidité...mes enfants ne peuvent donc même pas faire de prêt étudiant...
Même en étant en affection longue durée, des médicaments sont déremboursés. INVALIDE = INVISIBLE. Il faudrait aligner l'invalidité dépendant de la CPAM à l' AAH/handicape dépendant de la CAF.
Fatiguée de cette précarité qui n'arrange pas l'état de santé de vivre dans le stress permanent, usant de refaire sans cesse des dossiers pour quémander des miettes, Sentiment total d'exclusion...
r
r

le 05/12/2018 à 18:18

bonjour AGNES
je suis dans le meme cas invalide avec mon fils etudiant je vais explique si toute fois cela interesse tes enfants si ils veulent reprendre leurs etudes et en contractant un pret Comme tu dis si bien nous ne pouvons pas leurs offrirs des etudes car nous ne pouvons pas nous porte garant du a notre invalidite je suis bien place aussi pour le savoir biensur aussi nous n aimons pas que nos enfants rentre dans la vie active avec deja un emprunt a rembourse ......apres mettre prise la tete avec le banquier pour un pret etudiant qui etait a 0.90% d interet devant le refus en rentrant j ai cherche et j ai fini par trouve il y a AUSSI un pret pour etudiant au meme taux d interet sauf que celui_ci n a pas de garant car c est l etat qui prend en charge 70% et les 30% Restant c est la banque avec les memes modalites que le pret classique etudiant le plafond maximun est de 15000 euros ce pret s appel OSEO C EST BPIFRANCE QUI DONNE LES ENVELOPPES aux banques a partir de Juin biensur cette enveloppe part tres tres vite puisqu il n y a aucune conditions de ressources ni garant il faut etre tres reactif pour la demande car l eveloppe s epuise en quelques jours je suis retourne le lendemain a la banque et biensur il n y avait plus d enveloppe pour la rentree de l annee derniere Et a partir de janvier de cette annee j ai prevenu la banque que si je n avais pas ce pret pour mon fils je part ailleurs et courrant Mai j appelle bpifrance toutes les semaines mon fils a obtenu ce pret fin juin voila Agnes j ai du me sacrifier en tout pour la premier annee l ecole etait en attente en 2016/17 pour que leurs etudiants puissent etre boursier et c est chose faites mon fils et donc boursier et part avec un credit sur le dos je vous met en copie l oseo ainsi l information passera a toutes les personnes qui le lira
Garantie des prêts étudiants OSEO
Ce prêt permet à l’ensemble des étudiants de financer leur cycle d’études. Il est sans caution personnelle ni conditions de ressources.


L'enveloppe concernant ce dispositif a été intégralement consommée pour 2018. Il n'y a donc plus de commercialisation de prêts étudiants garantis par l'Etat et confiés à Bpifrance. Les éventuelles nouvelles dotations devraient permettre la reprise du dispositif courant 2019. Une communication sera faite à ce moment là.

Critères d'éligibilité
Etudiants âgés de moins de 28 ans
De nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne
Pour le financement d'un diplôme de l'enseignement supérieur français.

Caractéristiques du prêt
Sans caution personnelle ni conditions de ressources
Pas de garantie parentale ni d’un tiers
Montant maximum : 15 000 euros
Durée minimale : 2 ans.

Modalités
Pour contracter un prêt étudiant garanti par l’État, vous devez contacter un réseau bancaire ayant signé une convention avec Bpifrance (voir la liste des banques partenaires).

CNIL (Commission nationale de l'Informatique et des Libertés)
Des données à caractère personnel peuvent être recueillies et traitées par Bpifrance Financement pour l'octroi, la gestion et l'évaluation des garanties des prêts étudiants. Ces données pourraient être communiquées aux organismes participant directement ou indirectement au dispositif de garantie tels que l'Etat et/ou les collectivités territoriales. Conformément aux dispositions de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée sur l 'informatique les fichiers et les libertés, les personnes dont les données à caractère personnel sont collectées bénéficient d'un droit d'accès, de rectification, de suppression et d'opposition, pour motifs légitimes aux informations les concernant. Une opposition sans frais peut être faite à l’utilisation de ces données à des fins commerciales. Ces droits peuvent être exercés par l'envoi d'un courrier à Bpifrance Financement, DSI, service SIAQ, au 27-31 Avenue du Général Leclerc, 94710 Maisons-Alfort Cedex."

Contacts
Les banques partenaires

Société Générale
Banques Populaires
Caisses d'Epargne
Crédit Mutuel
CIC
Bpifrance

Gladys Prouchandy
Mickael
Mickael

le 05/12/2018 à 18:37

Bonjour j'espère qu'on nous oubliera pas je fais tout ce que je peut manifester avec vous mais c'est très difficile..... Je continuerai à vous défendre et être mobilisé car j'ai foi en bous FORCE AUX GILLETS JAUNE

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.